L'agenda 21


Agenda 21 local France

La commune d'Alénya s'est engagée depuis plusieurs années dans un projet territorial de développement durable qui a été reconnu "Agenda 21 local France" au titre de la huitième session de reconnaissance des "projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux".
 
Agenda21_reconnaissance_Paris_18dec13_9_RMonsieur le Maire, Jacques PUMAREDA et le conseiller délégué à l'environnement Jean-André MAGDALOU, se sont rendus au Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie le jeudi 19 décembre 2013, afin de recevoir le diplôme "Agenda 21 local France"
 
Ce diplôme est le fruit d'un long travail ouvert et transversal, au cours duquel la population d'Alénya a pu faire émerger des propositions d'actions pour la commune.
 
Le plan d'action de l'agenda 21 d'Alénya  "Alénya, village de caractère ...terre de lien et de cultures" s'articule autour de quatre objectifs prioritaires et se décline en 37 actions.
 
Cette année au plan national, 32 communes de moins de 10 000 habitants ont bénéficié de cette reconnaissance, la commune d'Alénya est particulièrement fière de compter parmi elles.






Le mot du Maire, Jacques Pumaréda
1er Vice-Président de la Communauté de communes Sud-Roussillon

Alénya, un village de caractère ...
                      Terre de liens et de cultures...

Du nord au sud, d'est en ouest, des impressions, des vibrations mettent en évidence la vie si particulière d'une communauté qui s'est construite au fil des siècles dans cette plaine du Roussillon.

Pour nous, élus, qui avons accepté cette responsabilité pour agir sur ce tissus vivant, il nous appartient de redessiner l’espace, sentir le mouvement de la cité, regarder et imaginer ce qui fait sens dans la ville pour les habitants.

Du village viticole des années 70, où jeune instituteur j'arrivais avec mes « missions » d'éducation populaire, à la petite ville de plus de 3000 habitants d'aujourd'hui, que de chemin parcouru...

Être au plus près des citoyens, avec eux, partager les difficultés comme les petits bonheurs, dessiner avec eux un destin collectif, certes à une petite échelle, mais ô combien passionnante !

Prendre le recul nécessaire, élever le point de vue, élargir le périmètre d'observation pour bien mesurer les enjeux de territoire.

Du local au global, et vice-versa, nous croisons nos regards pour mieux tracer le chemin sur lequel nous avançons collectivement.

Les enjeux planétaires nous concernent et même, si notre niveau de responsabilité se situe sur une miette de territoire, nous agissons comme citoyens du monde.

Les décisions, que nous prenons localement, participent de la « marche du monde ».

C'est donc, tout naturellement, que nous avons revisité toute notre politique communale et intercommunale dans la perspective de nous inscrire dans une vraie démarche de développement durable.

Bien sûr, tout n'est pas à réinventer, mais il s'agit plutôt de remettre nos actions en cohérence avec notre projet politique et pour cela, la démarche de l'Agenda 21 nous a semblé être un bon outil.

Avec le Conseil Municipal, nous avons mobilisé nos concitoyens, ils ont répondu avec intérêt à notre proposition de travailler ensemble dans cette direction.

Nous avons sollicité nos partenaires institutionnels : la Communauté de Communes, le Conseil Général, la Région, l'Etat pour qu'ensemble nous avancions dans cette voie.

Le temps de la réflexion comme celui de l'action est venu, à cette étape de notre projet la reconnaissance par l'Etat de notre démarche d'Agenda 21 sera la bienvenue.

 FA_28__1_comp  FA_18_rue_de_la_retirada_6R_comp FA_12_Coquelicots_comp  


Résumé de l'action :

Alénya, commune de 3 200 habitants, dans la plaine du Roussillon était une commune viticole jusque dans les années 60.

La viticulture a marqué profondément ce territoire, d'un point de vue économique avec de grandes exploitations et une main d' oeuvre importante.

Les rapports sociaux ont parfois été conflictuels.
Le patrimoine viticole reste important avec notamment un grand domaine bâti en plein cœur du village : les caves Ecoiffier acquises par la commune en 1979.
Les différentes crises viticoles ont conduit à une adaptation nécessaire et le maraîchage s'est développé sur ces terres fertiles constituées d'alluvions du Tech.

Le morcellement des grandes exploitations a permis l'installation dans les années 60 de nouvelles activités : station de l'Institut National de Recherche Agronomique, village de vacances de la Mutuelle des Préfectures, Centre National des foyers ruraux...

A partir des années 70, c'est un développement de l'habitat qui se fait sous forme de lotissements et la population commence à augmenter régulièrement.

Aujourd'hui, la demande de nouveaux logements est toujours forte, on ne pouvait pas y répondre en répétant les modèles anciens et c'est tout naturellement que nous avons affronté ces questions au travers des enjeux d'un développement durable.

- Préserver les terres agricoles les plus riches de la commune et donc densifier l'habitat dans de nouveaux quartiers conçus autour d'une diversité de l'offre : pavillonnaire, collectif, social avec des équipements publics et de l'activité économique.

- Créer au travers des associations et des pratiques sportives et culturelles un lien social qui fait aujourd'hui l'identité d'une commune.

- Une politique enfance et jeunesse qui donne une place reconnue dans la cité aux jeunes générations.

- Multiplication des carrefours qui permettent aux différentes générations de se rencontrer.

- Ouverture sur le territoire au travers d'une intercommunalité à dimension humaine, Sud Roussillon, première communauté de communes des Pyrénées-Orientales, à quatre communes au départ, à six maintenant.

- Ouverture à l'international avec le jumelage avec Celrà (Catalogne sud) et Naivasha (Kénya).

Alénya, grand village, petite ville, comme vous voudrez... affronte avec beaucoup d'énergie et de responsabilités, les mutations nécessaires en pensant aux générations futures.

L'inscription dans la démarche de l'Agenda 21 nous a paru naturelle et conforme aux objectifs politiques de la Municipalité.

L'adhésion d'un grand nombre de citoyens à cette démarche nous a conforté dans le lancement de l'Agenda 21.

Du diagnostic à l'élaboration du plan d'action, cela a été, des allers retours incessants entre les citoyens et le comité de pilotage.

Les grands objectifs stratégiques ont été définis.

L'action municipale se devait d'être exemplaire, de la construction du centre technique municipal, en passant par l'élaboration de nouveaux quartiers, sans oublier le plan d'amélioration des pratiques phytosanitaires ou les projets eau au Kénya, la démarche a été lancée et aujourd'hui la mise en œuvre du plan d'action est opérationnelle.

Nous sommes convaincus que nous avons jeté les bases d'une prise de conscience de l'ensemble des acteurs locaux pour un développement éco responsable de notre territoire.

Chacun y prend sa place, à son niveau de responsabilité.

Notre exemple est en train de nourrir la réflexion des territoires voisins dans le cadre d'une coopération mutuellement avantageuse.

A partir de ce travail, nous pouvons nous projeter vers l'avenir, pour aller plus loin, et à partir de ces premières expériences et grâce à l'implication des citoyens, envisager un nouveau plan d'action dans trois ans.





Délibération du 22 avril 2013 adoptant l'Agenda 21 :
cliquez ici


 

Un Agenda 21 en cours d’élaboration pour dessiner les contours d’une ville durable, écologiquement et socialement responsable !

Le conseil municipal d’Alénya a délibéré le 26 juin 2009 le lancement d’un Agenda 21. Piloté depuis par la commission extra-municipale de l’environnement avec l’aide de la DREAL, l’agenda, fondé sur un diagnostic concerté, va permettre de concevoir un projet stratégique, traduit par un plan d’actions périodiquement évalué et renforcé. Il met en questionnement les défis structurants pour le territoire, au quotidien et pour l’avenir.

Il est piloté par la commission extra-municipale de l’environnement.

C’est le prolongement naturel des nombreux efforts déjà mis en œuvre par la municipalité (meilleure qualité environnementale pour les équipements municipaux, photovoltaïque au Centre Technique Municipal, projet de pôle intergénérationnel, inventaire du patrimoine, marché sympa promouvant le « circuit-court, journées de sensibilisation, etc.).

C’est un vaste chantier qui se poursuit depuis 2009 (premières réunions avec les services techniques, formation d’agents territoriaux, travaux de la commission extra-municipale, premier atelier participatif, etc.).

 

 

Extrait de la délibération du 26 juin 2009

MISE EN ŒUVRE DE L’AGENDA 21 LOCAL

[...] En France, avec la stratégie nationale de développement durable, l’Etat a retenu un cadre de référence pour les Agendas 21 locaux autour de :

- cinq finalités du développement durable :

1) La lutte contre le changement climatique ;

2) La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources ;

3) La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations ;

4) L’épanouissement de tous les êtres humains ;

5) Une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

 

- Cinq éléments déterminants concernant la démarche à conduire pour de tels projets :

1) Une stratégie d’amélioration continue ;

2) La participation ;

3) L’organisation du pilotage ;

4) La transversalité des approches ;

5) Une évaluation partagée.

 

Par ailleurs, le développement durable repose sur la prise en compte de grands principes, parmi lesquels la concertation, la responsabilisation, la dimension temporelle, la précaution, constituant autant d’outils indispensables à l’action.

  

Aujourd’hui, la commune d’Alénya souhaite s’y engager plus globalement à l’échelle du territoire communal d’une part, en adoptant des pratiques eco-responsables au sein des services municipaux, d’autre part, au travers d’une très large concertation avec l’ensemble des acteurs locaux sur ses domaines d’intervention : urbanisme, cadre de vie, logement, restauration scolaire, environnement, cohésion sociale, [...]

Lu 21494 fois